J’habite au Manitoba, une province du Canada où la quasi-totalité de l’électricité est générée à partir de l’énergie potentielle de l’eau. Contrairement à la Colombie-Britannique et au Québec, où la manufacturing repose sur d’énormes barrages, nos barrages sur le fleuve Nelson sont bas, avec des chutes hydrauliques ne dépassant pas 30 mètres, ce qui ne crée que de petits réservoirs. Bien sûr, le potentiel est le produit de la masse, de la constante gravitationnelle et de la hauteur, mais la hauteur modeste des barrages est facilement compensée par une masse importante, automobile la puissante rivière qui coule du lac Winnipeg poursuit son cours vers la baie d’Hudson.

On pourrait penser que c’est à peu près aussi “vert” que attainable, mais en 2022, ce serait une erreur. Il n’y a pas de fin de jaillissement sur les panneaux solaires bon marché de la Chine, mais à quand remonte la dernière fois que vous avez vu un hymne à l’hydroélectricité ?


La building de grands barrages a commencé avant la Seconde Guerre mondiale. Les États-Unis ont obtenu le Grand Coulee sur le fleuve Columbia, le barrage Hoover sur le Colorado et les barrages de la Tennessee Valley Authority. Après la guerre, la development de grands barrages s’est déplacée vers l’Union soviétique, l’Afrique, l’Amérique du Sud (Itaipu au Brésil, à son achèvement en 1984, le as well as grand barrage du monde, avec une capacité de 14 gigawatts) et l’Asie, où elle a abouti à l’effort sans précédent de la Chine. La Chine possède aujourd’hui trois des 6 plus grandes centrales hydroélectriques du monde : Trois Gorges, 22,5 GW (la furthermore grande du monde) Xiluodu, 13,86 GW et Wudongde, 10,2 GW. Baihetan sur la rivière Jinsha devrait bientôt entrer en exploitation à grande échelle et devenir la deuxième as well as grande centrale au monde (16 GW).

Mais la poussée démesurée de la Chine vers l’hydroélectricité est special. Dans les années 1990, les grandes centrales hydroélectriques avaient perdu leur halo vert dans l’Ouest et en venaient à être considérées comme indésirables sur le approach environnemental. On leur reproche de déplacer les populations, de perturber le flux de sédiments et la migration des poissons, de détruire l’habitat naturel et la biodiversité, de dégrader la qualité de l’eau, et de décomposer la végétation submergée et de libérer du méthane, un gaz à effet de serre. Il n’y a donc furthermore de place pour Major Hydro au panthéon de la verdure électrique. Au lieu de cela, ce pur statut est désormais réservé avant tout à l’éolien et au solaire. Cet ennoblissement est étrange, étant donné que les projets éoliens nécessitent d’énormes quantités d’énergie grise sous forme d’acier pour les excursions, de plastiques pour les pales et de béton pour les fondations. La fabrication de panneaux solaires implique les coûts environnementaux liés à l’exploitation minière, à l’élimination des déchets et aux émissions de carbone.

En 2020, les centrales hydroélectriques du monde produisaient 75 % d’électricité en furthermore que l’éolien et le solaire combinés et représentaient 16 % de la generation mondiale.

Et l’hydroélectricité compte toujours in addition que toute autre forme de output d’énergie renouvelable. En 2020, les centrales hydroélectriques du monde produisaient 75 % d’électricité en plus que l’éolien et le solaire combinés (4 297 contre 2 447 térawattheures) et représentaient 16 % de la creation mondiale (contre 10 % pour l’électricité nucléaire). La part s’élève à approximativement 60 % au Canada et à 97 % au Manitoba. Et certains pays moins riches d’Afrique et d’Asie sont toujours déterminés à construire davantage de stations de ce sort. Les furthermore grands projets actuellement en development hors de Chine sont le Grand Ethiopian Renaissance Dam sur le Nil Blanc (6,55 GW) et les pakistanais Diamer-Bhasha (4,5 GW) et Dasu (4,3 GW) sur l’Indus.

Je n’ai jamais compris pourquoi les barrages ont subi un tel revers de fortune. Nul besoin de construire des mégastructures, avec leurs inévitables effets indésirables. Et partout dans le monde, il existe encore de nombreuses opportunités pour développer des projets modestes dont les capacités combinées pourraient fournir non seulement d’excellentes sources d’électricité propre, mais aussi servir de réservoirs d’énergie à very long terme, de réservoirs d’eau potable et d’irrigation, de loisirs et l’aquaculture.

Je suis heureux de vivre dans un endroit qui est alimenté de manière fiable par l’électricité produite par des turbines à basse chute alimentées par l’eau courante. Les six stations du Manitoba sur le fleuve Nelson ont une capacité combinée légèrement supérieure à 4 GW. Essayez juste d’obtenir ici l’équivalent du solaire en janvier, quand la neige tombe et que le soleil se lève à peine au-dessus de l’horizon !

Cet posting apparaît dans le numéro imprimé de novembre 2022 sous le titre “Hydropower, the Overlooked Renewable”.

Leave a Reply